Titre : AU NOM DU PEUPLE !

Le procès de la Ligue des Droits de l’Homme

(Cour de sûreté de l’Etat, décembre 1985)

Auteur : Collectif Contre la Répression en Algérie

 

L’ouvrage collectif, dont l’essentiel a été écrit dans les cellules de la prison de Berroughia, relate les étapes d’un procès bien singulier. Celui des fondateurs de la première Ligue Algérienne des Droits de l’Homme, des enfants de Chouhada autonomes, et des militants du Printemps berbère devant la Cour de sûreté de l’Etat en décembre 1985.

Parmi les 22 accusés, condamnés à de lourdes peines de prison, certains deviendront de célèbres acteurs de la vie publique. Notamment: Me Abdenour ALI-YAHIA, Mme Fettouma OUZEGANE, Me Mokrane AÏT-LARBI, M. Ferhat MEHENNI, Dr Hachemi NAÏT DJOUDI, M. Ali-Fewzi REBAÏNE, Dr Saïd SADI etc…

« Face aux juges, les accusés revendiquent leurs opinions, assument leurs actes, dénoncent les dérives totalitaires et dressent un impitoyable réquisitoire contre le régime. Les pratiques perverses d’un pouvoir clanique sont mises à nu. Une justice soumise aux services de répression politique. Une police omnipotente. Des ministres qui crachent leur haine. Coups tordus, dossiers préfabriqués, tortures…

C’était l’Algérie des années 80. Une époque révolue ? Après deux décennies d’une démocratie en trompe-l’œil, le pays n’a pas exorcisé ses vieux démons. Face aux pratiques autoritaires légitimées par l’Etat d’urgence, ce livre rappelle que la lutte pour la reconquête de nos libertés reste d’une brûlante actualité ». (Extrait de la 4e de couverture).

Cette édition (augmentée de plusieurs documents inédits) répond au souhait de nombreux militants qui luttent au quotidien pour défendre les libertés. Mais aussi au souci de mettre à la disposition d’un large public ce témoignage original, parfois surréaliste, sur la résistance à la dictature du parti unique, y compris dans les cachots du régime. 

 

Format : 155 mm X 235 mm

ISBN : 978-9961-9786-1-0

Nombre de pages : 288

Prix public TTC : 590 DA

AU NOM DU PEUPLE !

590,00دجPrix
  • L’ouvrage collectif, dont l’essentiel a été écrit dans les cellules de la prison de Berroughia, relate les étapes d’un procès bien singulier. Celui des fondateurs de la première Ligue Algérienne des Droits de l’Homme, des enfants de Chouhada autonomes, et des militants du Printemps berbère devant la Cour de sûreté de l’Etat en décembre 1985.

     

    Parmi les 22 accusés, condamnés à de lourdes peines de prison, certains deviendront de célèbres acteurs de la vie publique. Notamment: Me Abdenour ALI-YAHIA, Mme Fettouma OUZEGANE, Me Mokrane AÏT-LARBI, M. Ferhat MEHENNI, Dr Hachemi NAÏT DJOUDI, M. Ali-Fewzi REBAÏNE, Dr Saïd SADI etc…

     

    « Face aux juges, les accusés revendiquent leurs opinions, assument leurs actes, dénoncent les dérives totalitaires et dressent un impitoyable réquisitoire contre le régime. Les pratiques perverses d’un pouvoir clanique sont mises à nu. Une justice soumise aux services de répression politique. Une police omnipotente. Des ministres qui crachent leur haine. Coups tordus, dossiers préfabriqués, tortures…

     

    C’était l’Algérie des années 80. Une époque révolue ? Après deux décennies d’une démocratie en trompe-l’œil, le pays n’a pas exorcisé ses vieux démons. Face aux pratiques autoritaires légitimées par l’Etat d’urgence, ce livre rappelle que la lutte pour la reconquête de nos libertés reste d’une brûlante actualité ». (Extrait de la 4e de couverture)

    .

    Cette édition (augmentée de plusieurs documents inédits) répond au souhait de nombreux militants qui luttent au quotidien pour défendre les libertés. Mais aussi au souci de mettre à la disposition d’un large public ce témoignage original, parfois surréaliste, sur la résistance à la dictature du parti unique, y compris dans les cachots du régime. 

KOUKOU Éditions

BP 52, Chéraga Banlieue, 16014, Alger - Algérie
Tél.: +213 661 50 69 22 15

contact@koukou-editions.com

Réseaux sociaux

© 2009 par KOUKOU Éditions.